2

Lettre ouverte à propos de PETA

(Envoyée cet après-midi à un grand média, je la publie aussi ici, pour réveiller ce blogue endormi depuis plus d’un an.)

PETA est un organisme nauséabond en grand déficit de valeurs.

L’organisation veut sauver les animaux des usines à bouffe et des laboratoires, un objectif vénérable, mais use de techniques plus que douteuses pour arriver à ses fins. Cette semaine à Québec et Montréal c’était des femmes dévêtues (le classique) couchées à un coin de rue, tandis qu’au début du mois le Vegan Feminist Network dénonçait sur son blogue que PETA en était à un site porno dans lequel des femmes ont des ébats avec des légumes, des hommes derrière la caméra leur donnant des ordres et riant de l’humiliation à laquelle elles se soumettent pour ce qu’elles pensent être servir leur cause… le tout payé, évidemment, avec les dons de personnes qui pensent sauver de la cruauté les petites et plus grandes bêtes.

Rendre objet le corps de la femme, peu importe la raison ou le gain, c’est ordurier.

PETA, qui n’a jamais rien eu de révolutionnaire, est maintenant complètement dépassé. Il est grand temps d’adopter des mesures toujours plus égalitaires et intelligentes au service des causes progressistes. Comme plusieurs, concernant PETA, j’en ai assez de me demander qui sont réellement les animaux.


Design par Trevor Fitzgerald et modifié par Félix GG | Propulsé par Wordpress