1

Gaz de schiste : wo!

On l’a tous vu : ce vidéo vieux de trois jours, mettant de l’avant des artistes québécois défendant une cause, exigeant un moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste au Québec et dénonçant les travaux qui ont déjà été débutés, dans un grand secret. Pour ceux qui ignorent de quoi il s’agit, le voici :

Je trouve assez bien que nos artistes, aussi mont-royaleux qu’ils peuvent parfois être, attirent notre attention sur ces choses qui nous touchent tous. C’est le rôle qu’ils ont toujours rempli dans l’histoire moderne du Québec, et ça ne me déplait pas.

Ce que j’aime beaucoup du vidéo, ce sont ces deux phrases qui viennent, selon moi, relativiser les points de vue :

« On n’est pas contres, tout ce qu’on dit, c’est que c’est à nous de décider. Y’a trop de précautions à prendre pour qu’on ne prenne pas le temps de s’assurer que les choses vont se faire proprement. »

Ce que je regrette, toutefois, c’est que ça ne soulève personne.

Imaginons : en voyant ce vidéo, les citoyens décident de s’impliquer personnellement, de non seulement signer la pétition mais aussi de contacter et faire pression sur leur député, de s’informer là-dessus et de questionner les dirigeants des chantiers de gaz… belle fiction utopique!

En vrai, les gens voient ça, trouvent ça grave pendant une minute, le mettent sur Facebook, signent éventuellement la pétition et en profiteront pour chialer à propos du gouvernement (avec raison, mais si peu de conviction). Et c’est comme ça avec les gaz de schiste, mais ça s’applique à toutes les questions de société : je le répète, c’est un problème de fond…

Au fait, jusqu’à maintenant, le vidéo a été diffusé plus de 62 150 fois sur le site de réseautage social Facebook… puissance, vous dites? Je n’ai pas réussi à récupérer les données concernant Twitter, alors si quelqu’un les a, je suis prenant.


Design par Trevor Fitzgerald et modifié par Félix GG | Propulsé par Wordpress